Construction : le cercle vertueux de la Brique de Terre Comprimée, promu par l’EPFAM
Construction : le cercle vertueux de la Brique de Terre Comprimée, promu par l’EPFAM
Construction : le cercle vertueux de la Brique de Terre Comprimée, promu par l’EPFAM
Construction : le cercle vertueux de la Brique de Terre Comprimée, promu par l’EPFAM
Construction : le cercle vertueux de la Brique de Terre Comprimée, promu par l’EPFAM
Construction : le cercle vertueux de la Brique de Terre Comprimée, promu par l’EPFAM

Construction : le cercle vertueux de la Brique de Terre Comprimée, promu par l’EPFAM

C’est signé. Le 15 avril 2024, l’Établissement Public Foncier et d’Aménagement de Mayotte a conclu deux conventions avec l’association Art.Terre, propulsant ainsi la tradition du principe de construction ancestral au rang d’innovation durable et responsable. A l’heure où les territoires ultra-marins se voient dispensés de l’obligation de la norme CE, la BTC, brique de terre comprimée conjugue bien des atouts dont deux normes réglementaires obtenues en 2021. Et son score carbone répond déjà à la prochaine obligation de prise en compte des critères environnementaux prévue d’ici 2026, dans la commande publique. Quand le retour à la terre devient une solution d’avenir !

L'EPFAM joue un rôle central dans le développement urbain et rural de Mayotte depuis 2017. En partenariat avec les collectivités et les maîtres d'ouvrage publics, l'EPFAM oeuvre à un aménagement du territoire qui intègre les dimensions urbaines, agricoles, économiques et environnementales. Son objectif est de créer une synergie entre ces différents domaines pour construire la ville mahoraise de demain.

Le secteur du bâtiment représente au niveau mondial un tiers des émissions de CO2, aussi, ces conventions répondent à un enjeu urgent à plus d’un titre. Les engagements respectifs visent à promouvoir la brique de terre comprimée (BTC) comme solution de construction écologique et durable à Mayotte. Un savoir-faire débuté il y a 45 ans qui a déjà fait ses preuves puisque ces 25 dernières années, plus de 40 millions de briques ont permis d’édifier l’équivalent de 1000 logements. A noter que la BTC peut être utilisée pour des constructions d’immeubles jusqu’à 3 étages.

De son côté, Art.Terre Mayotte, association créée en 2007, est le fer de lance de la promotion de la BTC à Mayotte. Avec une équipe multidisciplinaire composée d'architectes, d'ingénieurs, et d'artisans, l'association travaille à sensibiliser les acteurs locaux aux avantages de la BTC et à développer la filière de production sur l'île en favorisant l'autonomie énergétique et économique de la population.

« Dans ce contexte, la promotion de la Brique de Terre Comprimée prend tout son sens. Fabriquée à partir d’un mélange d'argile, de sable volcanique, puis stabilisée avant d’être compressé, la BTC est un matériau de construction naturel et écologique qui offre outre une résistance tout à fait comparable à celle du parpaing, d'excellentes performances thermiques, acoustiques et hydriques », exprime Vincent Lietar,
membre fondateur et secrétaire général d’Art.Terre. Son faible impact environnemental en fait une alternative durable aux matériaux de construction traditionnels à Mayotte. La BTC bénéficie de la norme AFNOR XP P13-901 et sa mise en oeuvre s’inscrit dans les règles Professionnelles AQC (l’Agence pour la Qualité de la Construction). En soutenant la BTC, l'EPFAM contribue activement à la réduction de l'empreinte carbone de l'île et à la préservation de ses ressources naturelles. D’ailleurs, la BTC chemine vers une inscription au patrimoine culturel immatériel national.

Création d’AMATECO : centre de ressources et développement sur la construction en terre

La deuxième convention porte sur la création de l’Atelier Mahorais des Terres à Construire AMATECO, un futur laboratoire de recherche et pôle de formation dédié à la BTC, qui élargira sa mission à l’assistance, à la production et à la mise en réseau des acteurs et au contrôle qualité. Ce projet piloté par Art.Terre est conçu comme un centre de référence de la BTC. En associant différents partenaires dont les producteurs
locaux, il vise à structurer par le contrôle qualité, la formation ou la recherche, la filière de production sur l'île en utilisant comme matières premières la terre d'excavation utilisée crue et des fibres végétales locales pour stabiliser les briques. Le centre AMATECO prévoit d’assurer la formation de professionnels locaux mais aussi d’accueillir des experts de la construction en terre et partager avec d’autres territoires
comme Madagascar, les Comores et La Réunion, le savoir-faire mahorais sur la construction en BTC.

« La mission de l’EPFAM est de favoriser le développement durable de l’île en promouvant notamment l’utilisation de matériaux biosourcés. Nous souhaitons ainsi relancer la filière à Mayotte en offrant des conditions favorables à son développement à tous les acteurs, le tout à un coût attractif. La création d’AMATECO va dans ce sens. Nous travaillerons également avec les services de l’État pour trouver un terrain pour construire cet atelier », précise Yves-Michel Daunar, Directeur général de l’EPFAM.

L'EPFAM, en tant que maître d'ouvrage apportera son expertise en aménagement et en construction pour soutenir le développement opérationnel du projet. La Sim (Société Immobilière de Mayotte) projette l’utilisation de la BTC dans le cadre de son programme comptant 500 logements annuels. Le rectorat envisage depuis plusieurs années comme en témoigne le grand chantier du lycée des métiers, cette seule alternative pour ses futures constructions. Et celles-ci s’annoncent rythmées tant le besoin d’établissements scolaires est important sur le 101ème département français. Ces réalisations de grande ampleur devraient inspirer, les constructions privées ou familiales si nombreuses sur l’île.

Par la signature de ces deux conventions programmées sur 2 et 3 ans renouvelables, l’EPFAM et Art.Terre via AMATECO entendent redynamiser et restructurer la filière BTC afin qu’elle s’intègre pleinement dans l’économie du bâtiment. Parmi les objectifs premiers : assister les briquetiers pour organiser une fabrication semi-industrialisée et former des poseurs selon une méthodologie désormais encadrée par les normes réglementaires.

Ensemble, l'EPFAM et Art.Terre Mayotte posent les fondations d'un avenir plus durable et résilient pour Mayotte. Leur collaboration illustre la volonté commune des acteurs locaux de s'engager vers une construction plus respectueuse de l'environnement et des ressources naturelles de l'île. Grâce à la BTC et à AMATECO, Mayotte peut envisager un avenir où la construction rime avec durabilité, innovation et prospérité pour tous.

A propos de l’EPFAM
L’Établissement public foncier et d’aménagement de Mayotte est un établissement public à caractère industriel et commercial de l’Etat installé le 29 juin 2017. L’opérateur d’aménagement urbain et rural travaille avec les collectivités et maitrises d’ouvrage publiques par le biais de conventions. L’EPFAM endosse les missions d’un Etablissement public d’aménagement (EPA), d’un Etablissement public foncier
(EPF) et d’une Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (SAFER).

Contact Presse : Laurence Fontaine 06 92 61 22 62 > lfontaine@runconcept.com

À lire aussi

Good connections : rencontre sportive nationale pour sensibiliser 2 000 jeunes au Handicap et au bon usage du numérique

Au stade de Champ Fleuri, 210 jeunes participent ce15 mai à l’évènement sportif Good Connections. Dans le cadre de son partenariat avec Paris 2024 et de son...

L’entreprise Australe Concrete redonne des couleurs aux 100 000 m² de la corniche de Dakar

L'entreprise saint-pierroise Australe Concrete, réputée pour son savoir-faire en béton décoratif et drainant bas carbone, s’inscrit au cœur d'une transformation...

Orange Réunion : 4 cheffes d’entreprise réunionnaises sélectionnées dans le cadre du programme Femmes Entrepreneuses

Sonia, Anaëlle, Emeline et Ingrid ont franchi le pas de l’entreprenariat en créant leur propre société à La Réunion. Leurs projets ont retenu l’attention du...

Vous avez des questions ?
Vous souhaitez venir à notre rencontre ?

element

Le 47
47 boulevard Sébastopol
75001 - PARIS
Nathalie MAROUN
Tél : +33 607 86 18 89

Run'Concept

211 rue du général Lambert
97436 - Saint-Leu
Romain LEFEBVRE
Tél : +262 692 61 65 00